Monuments

 

Dés la fin de la première guerre mondiale, chaque municipalité a le devoir d’ériger un monument à la mémoire des soldats disparus et d’en décider son implantation. Des plaques commémoratives avec les noms gravés apparaitront également dans les édifices religieux ou dans les cimetières

 

monuments

 

 

Le conseil municipal, réuni le 17 novembre 1918, décide qu’une stèle commémorative serait élevée dans le cimetière de la commune. Ce n’est que prés de 3 ans plus tard, après maintes palabres, discussions et intervention du Préfet, puis appels à souscriptions et subventions diverses, qu’un monument aux morts sera installé sur la place principale renommée alors Place Georges Clemenceau (aujourd’hui place St Roch)

 

 

 

 

 

monuments

 

 

 

Sur le monument tel qu’il apparait aujourd’hui, une plaque avec les noms gravés des soldats morts pour la France lors de la guerre 1939-1945  a été rajoutée.

 

 

 

 

 

monuments

 

 

 

 

Particularité de la commune, un second monument aux morts se dresse au hameau de la Geneste inauguré avec solennité le 15 août 1922. Du village, huit copains étaient partis à la guerre avec la promesse que les rescapés élèveraient un petit monument dans le village pour perpétuer le souvenir de ceux qui seraient restés sur le champ de bataille. Quatre seulement revinrent et mirent en application leur engagement dés leur retour en édifiant de leurs propres mains ce monument du souvenir.

 

 

 

 

 

 

monuments

 

 

 

 

A l’intérieur de l’église, une plaque  est également apposée au mur prés de la chaire avec les noms gravés des soldats morts pour la France lors de la guerre 1914-1918.

TAGS

Articles similaires