Château de Montfort

 

Les chroniques de l’époque et la légende voulaient que la Reine Margot, recluse à USSON, aimait à se promener dans la région. Les rénovations ou constructions de manoirs tels que MONTFORT, Le CHERYet La REYNERIE seraient son œuvre pour y loger ses favoris. Mais la réalité est tout autre.

Le château domine le bourg sur sa butte.

Une famille d’origine chevaleresque DE VERNET occupait les lieux au XIIème siècle. En 1565, Pierre du FRAISSE, seigneur de MONTFORT habitait au château avec son épouse Antoinette DE LA REYNERIE issue d’une famille habitant un autre château du VERNET. Les descendants continuèrent l’administration des biens de MONTFORT. Parmi eux, Anne CHAUVIGNY de BLOT fut enterrée sous le choeur de l’église du Vernet en 1692.

Fin XVIIIème, l’ère des seigneurs du Vernet était résolue. Il était en ruine, un siècle plus tard, lorsqu’il fut vendu à deux familles typiquement vernetoises les FAUGIERES et les LAPIRE. Vers la fin du XIXème, il fut réhabilité pour retrouver son aspect actuel. Début XXème siècle, il fut cédé aux sœurs St Vincent de Paul et accueillit des colonies de vacances.Vers 1970, la commune en fit l’acquisition, des colonies y séjournèrent jusqu’en 1989 et ses salles furent aménagées pour accueillir des expositions permanentes et thématiques durant la saison estivale.

 

chateau

 

 

Dessin de 1885

Une gravure datant de 1885 témoigne de l’état fortement dégradé du château, notamment la couverture. De gros travaux de restauration seront alors entrepris et effectués suivant les dessins de la façade datant de 1886 pour retrouver l’aspect actuel du château.

 

 

 

 

 

chateau

 

 

Carte postale ancienne

La façade est, telle que l’ont connue les occupants au  début du siècle dernier. La végétation s’était développée et l’accès était plus restreint

 

 

 

 

 

chateau

 

 Façade est actuellement

Les abords ont beaucoup évolué. Cette maison forte bâtie au XVè était un donjon-logis flanqué de trois tours rondes et au milieu du grand côté, d’une tourelle polygonale d’escalier, dont une bretèche défend l’entrée. Enclos dans une enceinte quadrangulaire, dont il subsiste 2 tours d’angle.

 

 

 

 

 

chateau

 

 

Mur d’enceinte de l’esplanade

Le mur d’enceinte côté ouest borde l’esplanade et ses tilleuls d’où l’on jouit d’un panorama splendide sur les Monts Dores et les Monts Dômes. La tour au premier plan est aménagée en gîte et l’autre au second plan abritait une chapelle.

 

 

 

 

 

chateau

 

 

Chapelle

L’ancienne chapelle possède encore des armoiries au-dessus du linteau de l’entrée principale, surmonté d’une niche en encorbellement. Le linteau de l’annexe est orné en gravure d’un coeur inversé.

 

 

 

 

 

chateau

 

 

  détail intérieur de l’annexe abritant le four

Côté est, au-delà des annexes du château un four subsiste dans un bâtiment Sa rénovation entamée au cours de années 1990 n’a jamais été achevée.

 

 

 

 

 

chateau

 

 

  Ancien porche d’entrée du château

Cet ancien porche était autrefois l’accès principal du château. Afin d’éviter sa disparition, et en raison de la destruction récente du mur d’enceinte le continuant, il est l’objet d’une grande attention. La restauration de cet ensemble (porche et murs) devient une priorité afin de retrouver son aspect originel

TAGS

Articles similaires